des milliers de tonnes de déchets radioactifs

Depuis le 30 juin 2020, la centrale nucléaire de Fessenheim est définitivement arrêtée, laissant des milliers de tonnes de déchets radioactifs.

Le nouveau projet d’EDF concerne les générateurs de vapeur (6 engins de 300 tonnes pièce)

Il s’agirait de construire un “Technocentre”, autrement dit une fonderie, d’y découper les générateurs, de les fondre, puis en écrémant une partie des radionucléides, de “libérer” ces métaux dans l’industrie conventionnelle, sans plus aucune traçabilité.

Mais bien sûr, pour assurer un minimum de rentabilité à ce Technocentre, il est question de prendre en charge tous les générateurs de vapeur français, anciens (la plupart des centrales nucléaires ont déjà dû les remplacer) ou actuellement en service. Et même d’y associer nos voisins de toute l’Europe !

À terme, ce Technocentre pourrait impliquer des centaines de convois de 300 tonnes convergeant vers l’Alsace, et des milliers de tonnes de métaux officiellement inactifs relâchés dans l’industrie …