L’économie circulaire, c’est PREVENTION … puis RECYCLAGE.

L’économie circulaire désormais mise au premier plan, ce n’est surtout pas, comme d’aucuns voudraient nous le faire gober, un blanc-seing donné à la consommation et à ses gaspillages, au prétexte que « nos déchets sont des ressources » !

Bien sûr que nos déchets sont des ressources.

Bien entendu, il faut poursuivre et amplifier la dynamique de recyclage et de valorisation. Mais la prévention, l’évitement, la réduction de ces déchets, du caractère éphémère des produits dont ils résultent, de la toxicité - parfois - de ces produits, de la dangerosité consécutive des déchets … tout cela reste PRIORITAIRE.

L’économie circulaire, c’est PREVENTION, puis RECYCLAGE. Celle-ci ne sera « circulaire » qu’en privilégiant les boucles les plus courtes et directes, celles du don, de la réutilisation, de la réparation… celles qui vont de pair avec une économie collaborative, sociale et solidaire, une économie du partage.