au point …

Illustration : Vipère péliade (Vipera berus) - photo : JJ Carlier

Toutes les espèces de serpents de France, y compris les vipères, ont enfin un statut de protection à la mesure de leur enjeu de conservation.

Une vigilance reste de mise pour certaines espèces de grenouilles menacées.

L’arrêté ministériel du 8 janvier 2021 fixant la liste des amphibiens et des reptiles protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection marque une avancée en faveur de la protection de la biodiversité : l’interdiction de tuer ou maltraiter l’ensemble des serpents dont désormais les vipères, espèces en déclin et vulnérables.

Cette liste n’avait pas connu de mise à jour depuis 2007, malgré la multiplication des cris d’alarme des scientifiques sur l’effondrement de la biodiversité auquel les reptiles et amphibiens n’échappent pas.

Après 14 ans d’alerte, une forte mobilisation collective aux côtés de la Société Herpétologique de France a permis la protection de toutes les espèces de serpents. Tout contrevenant s’expose à 2 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende.

Leurs milieux de vie sont également préservés et devront dorénavant être pris en compte dans l’aménagement de nos territoires.

Les serpents de France métropolitaine

La France métropolitaine compte 12 espèces de serpents. Aucune n’est endémique.

FAMILLE SOUS-FAMILLE LISTE DES ESPECES
COLUBRIDAE COLUBRINAE
Couleuvre verte et jaune Hierophis viridiflavus
Couleuvre d’Esculape Zamenis longissimus
Couleuvre à échelons Rhinechis scalaris
Coronelle lisse Coronella austriaca
Coronelle girondine Coronella girondica
NATRICINAE
Couleuvre à collier Natrix natrix
Couleuvre vipérine Natrix maura
PSAMMOPHIINAE
Couleuvre de Montpellier Malpolon monspessulanus
VIPERIDAE VIPERINAE
Vipère péliade Vipera berus
Vipère d’Orsini Vipera ursinii
Vipère de Seoane Vipera seoanei
Vipère aspic Vipera aspis