quand l’agence européenne pour l’environnement doute …

Croissance durable ? La question mérite d’être posée quand c’est l’agence européenne pour l’environnement qui émet des doutes …

À l’évidence nous ne pourrons pas exploiter et consommer durablement plus de ressources que la terre ne peut en offrir.

En juillet de chaque année, nous dépassons les quotas annuels de ressources non renouvelables de la planète et les prélèvements sont en constante augmentation !

Dans ces conditions, est-il raisonnable d’être toujours dans une recherche perpétuelle de croissance ? Cette question se pose de plus en plus. Avec la pandémie et les plans de relance qui se multiplient, l’idée semble être de retrouver la situation d’avant crise, voire de rattraper les baisses enregistrées. Mais est-ce tenable et est-ce compatible avec les objectifs sur le climat des accords de Paris ?

Pour la première fois, l’Agence Européenne pour l’Environnement (EEA), organe officiel de l’UE, émet publiquement des doutes dans un rapport récent. Ce faisant, elle écorne quelque peu le postulat de la Commission européenne qui parie sur une croissance verte et numérique.

Cette position de l’EEA, bien que rare, mérite d’être relevée. Elle doit collectivement nous inciter à réfléchir malgré tous les espoirs placés dans le progrès technologique et/ou l’économie circulaire.