suite à la baisse de la vitesse autorisée à 80 km/h

C’est le nombre de personnes qui n’ont pas été tuées en vingt mois sur nos routes secondaires, suite à la baisse de la vitesse autorisée de 90 à 80 km/h.

Cette évaluation réalisée du 1er juillet 2018 au 28 février 2020 (période du confinement exclue pour éviter un biais) confirme les conclusions du rapport du Conseil national de la sécurité routière de novembre 2013.

Par ailleurs, rouler à 80 km/h consomme moins de carburant que de rouler à 90 km/h. L’impact économique direct qui en découle est une économie de 120 €/an en moyenne en carburant. Cela engendre également moins de pollution.

L’État a finalement reculé et a décidé en mai 2019 de laisser le choix aux conseils départementaux. Quelques-uns sont revenus aux 90 km/h… Dont celui du Jura.

en savoir plus

lien vers le Rapport final d’évaluation - Juillet 2020 publié par le CEREMA