Un ÉcoQuartier au coeur du village

Après trois ans de travaux, les infrastructures et réseaux étaient finalisés, la majeure partie des plantations effectuée.

Une première tranche des parcelles à construire a été commercialisée ; la seconde tranche le sera très prochainement et les premières constructions sont en cours.

Dix années ont été nécessaires pour que le projet se concrétise ...

C’est en effet dès 2008 que le Conseil municipal lança l’idée d’aménager un lotissement respectant l’environnement sur une vaste zone foncière libre de toute construction au centre même du village, comprise entre la rue des Chatons et la rue de la Bretenière. Les premières esquisses de ce qui allait devenir un projet phare de la commune furent réalisées en liaison avec le CAUE (Conseil Architecture Urbanisme Environnement) départemental.

Un projet ambitieux répondant à plusieurs objectifs

Il convenait en effet d’imaginer sur cette parcelle idéalement située et offrant une exposition exceptionnelle un nouveau quartier susceptible de répondre aux besoins des habitants actuels et futurs tout en élargissant l’offre d’habitation tant en maisons individuelles qu’en petites habitations collectives. Deuxième défi : améliorer les installations collectives autour de la salle des fêtes, de l’école et à proximité des commerces par la création d’une nouvelle aire de stationnement, d’un terrain de jeu et d’un parc arboré accessibles à tous. Troisième objectif : faire en sorte que la voirie projetée permette de nouvelles liaisons Est-Ouest tant automobile que piétonne afin de dynamiser le village. Enfin, faire en sorte de maîtriser les coûts ! D’emblée, le conseil municipal a manifesté sa volonté d’associer au maximum la population à l’élaboration du projet par une concertation dans de nombreux groupes de travail ; nombreux furent d’ailleurs les Authumois, y compris le conseil municipal des jeunes, qui s’impliquèrent auprès de la municipalité pour mener à bien l’entreprise.

Un coeur de village labellisé ÉcoQuartier

L’originalité du projet a permis d’obtenir tout récemment le label ÉcoQuartier du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Ce label a été décerné notamment au regard de la qualité de son pilotage, de la mobilisation de tous les acteurs du village et de la mise en place d’un cadre de vie sain et sûr pour tous les habitants et usagers de l’espace public ou privé. Cela favorisera le lien social, la mixité fonctionnelle et sociale et une offre adaptée de mobilité propice au développement d’alternatives à la voiture individuelle. Il assurera la promotion d’une gestion responsable des ressources et de l’adaptation au changement climatique, intégrant les préoccupations liées à la place de la nature en agglomération.

Inauguration le 15 septembre 2018

Ce n’est pas sans une certaine fierté que Grégory Soldavini, entouré de l’équipe municipale, en présence de nombreuses personnalités locales et de la population du village a pu en compagnie de Patrick Vuitton, premier adjoint en charge du projet couper le traditionnel ruban. Occasion de rappeler que la mixité sociale et générationnelle avait été l’un des maîtres-mots qui avait porté le projet. Il a indiqué qu’un verger conservatoire sera planté avec l’association « Croqueurs de Pomme » avant la fin de l’année, où des nichoirs et abris à insectes seront installés, et que dix jardins partagés seront ouverts à la population ainsi qu’un espace cultivable réservé à l’école communale. L' ÉcoQuartier disposera d’un éclairage public peu énergivore et de bornes basses diffusant une lumière douce et non agressive. La collecte des eaux est assurée par un système de noues alimentant un bassin paysager se situant à l’arrière de la salle des fêtes. Au final, le coeur de village représente une surface totale aménagée de 4,5 hectares comprenant 44% d’espaces publics, 27 parcelles individuelles et 11 parcelles intermédiaires permettant la réalisation de 49 logements.

Philippe Pelletier Philippe Pelletier, Authume

lire la suite

Cliquez sur l’image pour accèder au texte publié dans le bulletin 46 …